ronronnements apaisants

Ronronnements apaisants… pour votre chat et vous !

Doux vrombissement, délicate vibration, agréable bruit de fond. Le ronronnement du chat est un son qui nous attendrit et nous apaise. Et si les raisons (et la « production » même) de ces ronronnements restent encore assez mystérieuses, il est malgré tout possible d’en déduire certains messages… et même d’en tirer certains bénéfices.

On ne sait pas très bien si les ronronnements sont liés à une contraction rapide des muscles du larynx ou à une vibration de la veine cave qui serait amplifiée par les bronches, la trachée et les narines… Dans tous les cas, le son résonne dans la cage thoracique de l’animal, le ronronnement s’amplifie donc en fonction de la taille du chat. Expression du plaisir ou au contraire d’un stress ou d’une sensation de douleur, le « ronron » du chat peut être lié à différentes situations. Il a un pouvoir apaisant sur le chat lui-même, mais aussi sur les humains…

Des ronrons… dès les premiers jours

Le chaton ronronne dès son deuxième jour de vie. Ces fréquences basses sont alors un moyen de communiquer avec sa mère, notamment pendant la tétée. Il lui signale que tout se passe bien et qu’il se sent en sécurité. Pour calmer ses petits affamés auprès de ses mamelles ou pour les moments de repos, les ronronnements de la mère viennent à leur tour apaiser et rassurer les petits. D’après les observations réalisées auprès des félins sauvages et domestiques, il semblerait que les ronronnements ne persistent que chez les chats domestiqués, comme une réaction infantile que l’animal conserverait au contact de l’homme. On pense aussi qu’un chat particulièrement câlin, et qui aurait tendance à beaucoup ronronner sur les genoux de son maître, pourrait avoir été séparé trop tôt de sa mère. Il se peut aussi qu’il vous manifeste tout simplement sa confiance et son plaisir.

Un message d’apaisement et de plaisir…

On retrouve cette même réaction tout au long de la vie du chat, dès lors qu’il cherche le contact, qu’il s’installe confortablement sur vos genoux ou qu’il cherche à créer un contact pacifique avec un de ses congénères. À moins qu’il ne soit mal luné (et peu de chance dans ce cas qu’il ne cherche votre contact), votre boule de poils adorée vous apporte généralement chaleur et douceur. La musique feutrée de ses ronronnements crée l’ambiance sonore d’un moment de calme et de cocooning. …

…ou une manifestation de stress ou de douleur

À l’inverse, les ronronnements peuvent aussi être une façon pour le chat de se rassurer lui-même, lorsqu’il se trouve en situation de stress ou qu’il a mal. La vibration l’aide à se calmer, à calmer la douleur. On dit même que les ronronnements auraient une fonction réparatrice, assez proche de celle du sommeil. On conseille d’ailleurs aux maîtres, après une opération chez le chat, de les faire ronronner de plaisir pour qu’ils se remettent plus vite des suites de l’intervention.

Une séance de relax-chation

On sait, depuis quelque temps, que le chat a un effet très positif sur l’humeur et la santé des êtres humains. Son mode de vie, son détachement, son flegme, son dynamisme… Si vous avez un chat à la maison, ne vous privez pas de cette thérapie simple et agréable ! Programmez-vous régulièrement une petite séance de « ronronthérapie ». Installez-vous confortablement dans votre fauteuil préféré, prenez votre chat sur les genoux, caressez-le doucement, fermez vos yeux et laissez les ronronnements agir. Vous remarquerez rapidement les effets positifs de ces petites séances de câlins sur votre état général. Créer l’apaisement, chasser les ondes négatives, augmenter les sensations de bien-être… votre chat est un antidépresseur naturel et sans effet secondaire ! Sachez, par ailleurs, que les meilleurs ronronneurs sont le Persan et l’Exotic Shorthair (grâce notamment à leur petit nez écrasé)… Dans le cas où votre matou serait plutôt du genre distant, il existe aussi des CD de ronronnements pour accompagner vos séances de détente !

Alors au coeur de l’hiver (pour contrer la grisaille) ou en plein été (juste pour le plaisir), restez attentif aux ronrons de votre chat… et profitez pleinement de leurs vertus apaisantes.

Cet article vu a plu ? Partagez-le !
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email