déménagement chien

Un déménagement en douceur pour votre toutou

Comment préparer votre chien à cette épreuve ? Comment lui éviter un stress inutile ? Comment l’aider au mieux à prendre possession des lieux ? Voici les règles de base d’un déménagement zen !

Changer de domicile peut être un véritable traumatisme pour certains animaux de compagnie. Des maîtres stressés, un changement d’environnement intérieur et extérieur, un changement dans les habitudes quotidiennes, les lieux de promenades, de nouveaux bruits, de nouvelles odeurs, de nouveaux voisins, etc. Quand tout change autour de nous, même pour nous humains, il est parfois difficile de se réadapter à de nouvelles conditions de vie. Il est donc essentiel d’être particulièrement attentif au bien être de votre chien pendant cette période…

Aidez-le à s’apaiser

Si vous sentez que le stress monte ou que vous savez que votre chien est d’un naturel plutôt anxieux, rendez-vous en pharmacie une semaine avant le jour J et procurez vous des produits apaisants. Phéromones d’apaisement en collier, en diffuseur ou en spray, aliments complémentaires contenant de la L-théaine, phytothérapie, homéopathie ou Fleurs de Bach : le choix est assez large en la matière. Demandez conseil à votre pharmacien qui saura vous guider en fonction de la race, de l’âge, de la taille et du caractère de votre chien. Il vous conseillera probablement de poursuivre le traitement quelques jours après votre installation, pour laisser le temps à votre chien de s’habituer. Si vous pensez que c’est insuffisant, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire, au moins 2 mois avant le déménagement. Il vous prescrira peut-être un produit plus costaud.

Soyez encore plus attentif que d’habitude

Le déménagement vous stresse aussi, et c’est bien normal. Mais veillez à rester vigilant, en observant un peu plus encore le comportement de votre animal. Perte d’appétit (qui peut durer en général entre 24 et 36 heures), surexcitation et inquiétude, angoisse de la séparation… Il se peut que pendant ces quelques jours, vous ne reconnaissiez pas tout à fait votre chien. Si ces comportements durent 1 à 3 jours, ne vous inquiétez pas trop. Essayez d’être aussi présent que possible pour lui rendre les choses plus faciles. S’il continue à agir anormalement à J+3, chouchoutez le, évitez de le laisser trop longtemps seul, restez à l’écoute. Si après plusieurs jours, vous ne voyez pas d’amélioration, n’attendez pas trop longtemps pour consulter un vétérinaire comportementaliste. En gérant la situation dès le début, vous éviterez peut-être que ces angoisses s’installent et vous permettrez à votre chien de s’adapter plus vite à sa nouvelle maison.

Préparez-lui son petit nid à lui

Pour qu’il se sente rapidement chez lui, utilisez autant que possible les mêmes affaires que dans votre ancien logement, au moins le temps qu’il s’habitue : panier, jouets, tapis, gamelles. L’environnement sensoriel est essentiel pour le bien-être de votre animal. Conservez les mêmes croquettes, les odeurs de ses affaires. Évitez à tout prix de cumuler d’autres changements qui accentueraient encore son sentiment d’incompréhension. Ne tardez pas non plus à lui indiquer les règles de la maison : où se trouve son espace à lui ? Où reçoit-il son repas ? Dans quelles pièces n’a-t-il pas le droit d’aller ? Soyez peut-être un peu plus flexible les premiers jours sur son lieu de sommeil. Autorisez-le à dormir pas trop loin de vous, le temps qu’il s’habitue à son nouvel environnement.

Un déménagement bien organisé, suffisamment à l’avance, permet toujours de diminuer le stress. Et moins le maître est stressé, moins le chien l’est aussi ! Alors, prenez le temps de vous organiser au mieux… Bonne installation !

Cet article vu a plu ? Partagez-le !
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email